Notre présidente, Claircy Proulx, se joint à l’analyse de l’impact du numérique en région

Le groupe de travail sur le numérique, issu du Sommet économique régional de juin 2015, a déposé son rapport ce mois-ci après deux ans de travail. Composé de plusieurs personnalités de la région provenant des secteurs de l’entrepreneuriat, la formation, la gouvernance et les arts; ce groupe a aussi pu compter sur la contribution de notre présidente et directrice générale, Mme Claircy Proulx.

Le numérique touche toutes les sphères de la société et représente la quatrième phase de la révolution industrielle. Non seulement a-t-il un impact sur la technologie, il s’étend même aux domaines normalement perçus comme étant peu ou pas technologiques tels que les compétences, les usages, la culture et les ressources humaines. Les entreprises et voir même toutes les sphères de la société, devront s’y façonner.

Le mandat du Groupe de travail sur le numérique était d’identifier les besoins des PME au niveau de l’intégration et de l’utilisation des technologies numériques et d’analyser l’offre de formation existante pour assurer sa capacité de combler les besoins de formation en contrepartie. Il était aussi mandaté à analyser les avantages en région qui permettent la création de partenariats d’affaires entre les spécialistes du numérique et les PME.

Douze recommandations, regroupées sous cinq thèmes, ont été présentées dans le rapport :

  1. Appuyer financièrement le projet de couverture de 99 % du territoire régional habité et des principales voies de communication pour l’Internet mobile et fixe haute vitesse par les gouvernements provincial et fédéral.
  2. Promouvoir auprès des entreprises l’importance du numérique, ses bénéfices en matière de productivité et d’innovation, ainsi que les meilleures pratiques ou les meilleurs modèles d’affaires intégrant le numérique.
  3. Offrir de l’accompagnement professionnel aux entreprises afin qu’elles puissent réaliser un diagnostic ou un audit numérique et mettre en place un plan d’action visant leur transformation numérique.
  4. Effectuer dès maintenant une meilleure promotion de l’offre de formation « de courte durée » disponible et adapter celle-ci aux besoins de la clientèle.
  5. Intégrer les compétences du 21e siècle à l’ensemble de l’offre de formation « de longue durée » et optimiser le mécanisme de révision des programmes afin d’intégrer celles-ci le plus rapidement possible.
  6. Promouvoir les métiers du numérique, notamment chez les jeunes filles.
  7. Mettre en place une table régionale du numérique au Saguenay–Lac-Saint-Jean.
  8. Soutenir financièrement l’implantation du hub créatif régional.
  9. Financer l’implantation de pôles du numérique partout sur le territoire.
  10. Financer un parc régional d’équipements technologiques partagés.
  11. Effectuer une cartographie de l’écosystème du numérique de la région.
  12. Soutenir les secteurs économiques structurants et/ou émergents du numérique.

Pour en connaître davantage, nous vous invitons à lire le rapport ici.

Retour aux nouvelles